Classes

Pourquoi créer mes propres classes?
Il y a de nombreuses raisons pour cela : un cours de maths fatiguant, du temps libre, une idée géniale, l’envie de changer… La vraie question, c’est qu’est-ce-que ça va apporter?

Pour répondre, il faut distinguer les classes de PNJ des classes de PJs, de même que les classes des classes de prestige. Prenons un exemple : dans la vallées de hauts plateaux, les aventuriers rencontrent un lancier venu de Klin. Le lancier est un combattant à l’interface entre le paladin et l’homme d’arme. Bien que son rôle reste celui de milicien, il peut recourir à des sorts de soins avec une certaine efficacité.

Nous avons là une classe de PNJ. En effet, personne ne choisit jamais de devenir homme d’arme plutôt que guerrier. Pourtant, cette distinction est majeure : de Klin à Vestare, la garde peut soigner les siens si bien qu’affaiblir un garde n’est pas suffisant pour s’en débarasser : dès qu’il reprendra connaissance, il sera sur pied. De plus, cela rend le moindre homme d’arme Klinien différent de son homologue Ornéen. On crée de la diversité, et donc de la crédibilité, des cultures…

Ainsi, le simple fait de créer une classe donne vie à votre monde de campagne. Bien sûr, les hommes d’armes pourraient avoir tous 1 niveau de paladin, mais cela serait très différent. Une classe, c’est surtout un rôle social, un état d’esprit et une communauté.

Pour conclure cette introduction, retenez que vous créez des classes et des classes de prestige pour donner vie à votre univers en lui insuflant une variété non seulement martiale mais aussi culturelle. Il n’y a aucune raison pour que deux pays indépendants entraîne leur garde de la même façon. Pensez aux mousquetaires, aux Samourais et aux Hoplites qui façonnèrent notre histoire.
Un exemple de classe : Le Nain des Pics Glacés
Plus haut que la plus haute mine de Nord, là où le vent et la neige ne cessent jamais, vivent des nains intrépides et redoutables qui ne craignent ni la tempête ni les bêtes.

Ceux-ci sont des sortes de rôdeurs aux compétences martiales incroyables et dotés d’une résistance surhumaine.
De ce profil type, on déduit ce genre d’informations :
Bonus de base de 1/niveau (comme le guerrier)
Résistant au froid
Dés de vie de 12
Gagne des dons martiaux
Il ne reste plus qu’à lister les facultés.
Bba : +1, DV : 12; Sauvegardes : vigueur positif.

Compétences : 3+int (un peu mieux que le guerrier)
Acrobaties (dex), Artisanat (Int), Connaissance de l’exploration souterraine (Int), Escalade (For), Equilibre (dex), Intimidation (Cha), Maîtrise des cordes, Survie (Sag) et Saut (For).

Dons :
Ennemi juré
Don supplémentaire
Endurance
Robustesse
2eme Ennemi juré
Don supplémentaire
Déplacement facilité (neige-glace)
Endurance au froid (+4 aux jets de vig vs froid)
Robustesse
3eme Ennemi juré
Don supplémentaire
Escalade accélérée (escalade au double de la vitesse normale)
Robustesse
4eme Ennemi juré
Don supplémentaire
Endurance Absolue (résistance au froid (10))
Robustesse
5eme Ennemi juré
Bilan : explications et équilibrage
Le meilleur moyen de savoir si votre calsse est équilibrée, c’est de la comparer aux autres. Est-elle meilleure ou moins bien que le guerrier? le rôdeur? le barbare?
Si la réponse est clairement positive, vous devez faire des changements. Dans notre cas, je pense que les 3 classes sont de force comparable aux Nains des Pics glacés. En effet, même si notre nain sera meilleur que le guerrier dans son environnement, il ne pourra jamais rivaliser avec le nombre de dons dont le guerrier dispose. D’autre part, même s’il rivalise au combat avec un rôdeur sans problème, un rôdeur des glaces lui sera supérieur grâce à ses compétences et ses dons de pistage.

Pourquoi un joueur prendrait cette classe? Tout simplement pour donner un background à son nain. NON, mon nain n’est pas guerrier : il connait l’art du combat nordique qu’il a appris de son père, qui lui même l’appris de son propre père… Nous ne sommes pas de brutes : nous sommes les gardiens des glaces!
Que faire si personne ne veut jouer mon bonhomme?
Le monde que vous créez existe. Les nains des pics glacés peuplent les coins les plus reculés de la frontière Nord-Sud Koril. Bien qu’ils ne sortent que rarement de leurs montagnes, les PJs en rencontreront peut-être un lors de leur voyage. Il leur racontera comment son grand-père Dormihurnk à térassé un ver des glaces à la hache… Et votre monde sera plus vrai.

Vous ne perdez jamais votre temps à enrichir votre monde de cultures, de mythes et de légendes tant que cela ne vous enpêche pas de créer vs aventures!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s