Lettre de Meiley à Mièvre

Lettre de Meiley à Mievre

J’ai reçu ton avis de desertion. Les miliciens est venus l’apporter ce matin.

J’ai peur pour toi. Partir à 8 hommes à travers la forêt est une pure folie. Mais avions-nous le choix? Partout brûlent de grands buchers blancs, la foule crie aux sorcières. L’hérésie est partout semble-il. La ville est couverte de drapeaux blancs et rouges. Ce n’est pas seulement le chef de la Guilde qui est entré dans la milice, mais la milice qui est entrée dans la guilde.

Tideth et moi partirons bientôt pour Pornord. J’ai trop peur que ta désertion ne suffisent à faire de nous des scelleurs. Même les prêtres de pélor s’affrontent sur le sujet de la légitimité des exactions des Pieux Blancs. La ville sombre dans la folie. Folie que cette île, folie que cette conquête, folie et hérésie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s